Nos prochaines rencontres

11
Fév
Amphithéâtre de l’Université de Savoie-Mont-Blanc - 27 rue Marcoz - CHAMBERY

25
Fév
Amphithéâtre de l’Université de Savoie-Mont-Blanc - 27 rue Marcoz - CHAMBERY

11
Mar
Amphithéâtre de l’Université de Savoie-Mont-Blanc - 27 rue Marcoz - CHAMBERY

25
Mar
Amphithéâtre de l’Université de Savoie-Mont-Blanc - 27 rue Marcoz - CHAMBERY

ATTENTION : la conférence décentralisée à Saint-Jean de Chevelu initialement prévue le samedi 22 avril est reportée au samedi 29 avril

Durant la Guerre de Succession d’Autriche (1740-1748), une partie de l’armée espagnole venue guerroyer en Italie du Nord contre les troupes autrichiennes et piémontaises choisit de pénétrer en Savoie (alors possession du roi de Sardaigne Charles-Emanuel III), pour y hiverner et la transformer en quelque sorte en base arrière.

Les Savoyards durent, pendant plusieurs années, fournir à l’occupant des quantités énormes de nourriture, de bois, de bétail et de bêtes de somme mais aussi s’acquitter d’impositions très importantes, prélevées chaque mois sur tous les habitants de plus de 7 ans.

Cette occupation, très méconnue du grand public bien qu’elle ait laissé de nombreuses traces dans les archives locales, épuisa la Savoie et obligea les villes à s’endetter pour des décennies. Elle contribua aussi à distendre un peu plus les liens avec le pouvoir turinois, qui considéra désormais la Savoie comme indéfendable et estima qu’elle ne pouvait, au mieux, constituer qu’une monnaie d’échange à l’avenir.